dimanche 4 novembre 2018

Le féminisme

Les femmes en Occident ont les mêmes droits que les hommes et c’est la seule chose qui importe. Le combat du féminisme pour obtenir l’égalité des droits est un combat noble. Sauf qu’aujourd’hui en Occident, les féministes ne veulent pas cela (car elles l’ont déjà), il s’agit de victimiser les femmes (les faire passer pour des victimes) et de diaboliser les hommes. Le féminisme en Occident est un marxisme.
La plupart des associations féministes sont composés d'idéologues de gauche (radicale) et sont au  service de cette gauche (exactement comme les associations LGBT, antiracistes,….). Ces associations considèrent que leur soutien à la gauche, le fait d’imposer la pensée unique de la gauche comme plus importante que le combat qu’elles sont censées menées, que les catégories qu’elles sont censées défendre. Je vois vous donner un exemple très simple: les comportements sexistes contre les femmes dans les rues aujourd’hui sont le fait en grande majorité de jeunes issus de la minorité. Pourtant, beaucoup d’associations féministes ne veulent pas le reconnaître car les immigrés sont la chasse gardée de la gauche, c’est l’électorat de gauche. au lieu d’attaquer là où il y a vraiment du sexisme (immigrés,..) beaucoup d’entre elles préfèrent combattre le sexisme des méchants français de souche et des méchants catholiques.Les associations féministes tout comme les associations LGBT et antiracistes ne représentent qu’eux mêmes, ils ne sont en rien représentatifs des gens qu’ils sont censés représentés. Il suffit de demander à un immigré, à une femme , à un homo ce qu’il pense de ces associations pour voir que bon nombre de ces gens rejettent ces associations qui soi disant les défendent. Les associations féministes utilisent les droits des femmes pour faire avancer leur idéologie d'extrême gauche. Les féministes utilisent la cause des femmes
Un excellent livre qui détruit toutes les thèses des féministes qui prétendent qu’il y a un règne patriarcale: « La domination masculine n’existe pas » de Peggy Sastre: https://www.amazon.fr/domination-masculine-nexiste-pas/dp/2843377811/ref=asap_bc?ie=UTF8

Peggy Sastre, le féminisme à la sauce Darwin: http://www.lemonde.fr/m-actu/article/2018/01/19/peggy-sastre-le-feminisme-a-la-sauce-darwin_5244154_4497186.html
Un autre livre intéressant à lire: The Sexual Paradox: Extreme Men, Gifted Women and the Real Gender Gap de Susan Pinker

Un excellent édito sur le féminisme: https://pbs.twimg.com/media/DUzinN2WAAEhuw9.jpg (vous pouvez grossir le texte en cliquant dessus)(Après cela vient d’Alain de Benoist donc forcément il ne peut pas s’empêcher d’accuser le libéralisme mais à part ce passage, il a raison).
Le féminisme aujourd’hui pratique la victimisation. Elles utilisent les hommes comme boucs émissaires. C’est pratique de se dire que si on réussit pas bien dans la vie, c’est à cause d’un facteur extérieur (par exemple dans ce cas ci à cause du « soi disant » patriarcat). même chose pour les immigrés (qui accusent la société de racisme), les gens d’extrême droite ou d’extrême gauche,….Il est vrai qu’il est toujours plus dur d’assumer sa responsabilité. D’un autre coté, je veux bien comprendre que les « minorités » (femmes, immigrés,….) tombent dans le panneau de la victimisation puisque la pensée unique imposé par la gauche n’arrête pas de le prôner par l’intermédiaire des médias, de l’éducation, de ses associations,….La gauche fait tout pour faire du mâle hétérosexuel francais de souche la cause de tous les maux et pour des minorités des pauvres victimes.
La gauche en victimisant les « minorités » elle ne leur rends pas service car elle développe chez ces « minorités » une mentalité d’assisté (ce qui est un peu le but, la gauche ne veut pas aider ses « minorités » juste faire de elles des électeurs, rien ne vaut un électeur qui soit dépendant de la gauche). Divers études ont montré que les pays (exemple pays arabes) où les gens avaient tendance à se victimiser et accuser des facteurs extérieurs de leurs échecs, en général ces pays sont sous développés (au contraire, des pays où les gens se considèrent comme responsables de leurs propres situations).
Un excellent texte à lire sur le féminisme et sa thèse de l’existence d'un patriarcat: https://www.senscritique.com/film/La_Domination_masculine/critique/138742511
(A la base, il s’agit d’une critique envers un documentaire féministe sur la domination masculine mais cette critique peut être lu de manière plus générale que le seul cas du documentaire).


Les féministes pour prouver la soi disante domination masculine prennent tous les chiffres désavantageux pour les femmes et s’en servent comme preuves. en vérité, la différence s’explique par des raisons toute autre que le sexisme (exemple le plus flagrant, les inégalités salariales). ce qui est marrant c’est que les féministes ne suivent par leur logique concernant les chiffres désavantageux pour les hommes (espérance de vie, taux d’incarcération, métiers les plus dangereux ,…).Je pourrais donner pleins d'autre exemple. Il ne viendrait à l’esprit de personne de dire que si les prisons sont essentiellement composés d’hommes, si les hommes ont une espérance de vie moindre,…c’est à cause de la discrimination. Pourtant, c’est la logique des féministes.
Dans une société traditionnelle dite patriarcal, il faut remarquer que les femmes ont certes moins de droits mais aussi moins de devoirs. Actuellement, on est pas dans une société patriarcal (contrairement au délire des féministes), d’un point de vue libéral, ce qui compte c’est l’égalité de droit hommes femmes le reste n’est pas le problème de l’état.
Ce n'est pas parce que les femmes sont sous représentés dans certains domaines que c'est de la discrimination, il peut avoir d'autres explications. La sous représentation des femmes en philosophie n’est pas du sexisme: https://necpluribusimpar.net/women-underrepresented-philosophy-care/
Comprendre les causes actuelles de la sous représentation des femmes dans les sciences: https://www.pnas.org/content/108/8/3157.full et 
Article sur la sous représentation des femmes en économie: http://econoclaste.org.free.fr/econoclaste/?p=6424 (et d'ailleurs, sur le sujet, les hommes et les femmes en économie ont des perspectives différentes: https://www.economist.com/finance-and-economics/2018/02/17/men-and-women-in-economics-have-different-opinions )
Voilà un article très intéressant que je vous conseille de lire, il démonte la propagande féministe: https://patschef.wordpress.com/2012/06/05/extortion-et-propagande/ (je tiens à préciser que je ne suis pas d’accord avec l’idéologie de ce site mais que je trouve l’article en soi très intéressant).

En utilisant un nouvel indice de l'inégalité entre les sexes, dans 68% des pays les hommes ont des résultats pires (souvent en raison de la santé/durée de vie). Dans 32% des pays, les femmes sont en retard (souvent en raison de l'éducation). Les femmes sont plus susceptibles de se distancer dans les pays en développement et d'exceller dans les pays développés. https://journals.plos.org/plosone/article?id=10.1371/journal.pone.0205349
Je donne l'exemple pour l'espérance de vie: Les femmes vivent plus longtemps que les hommes dans tous les pays. https://ourworldindata.org/grapher/life-expectancy-of-women-vs-life-expectancy-of-women Les différences sexuelles dans le taux de mortalité: https://www.researchgate.net/publication/11149317_Ecology_and_evolution_Sex_differences_in_mortality_rate

L’essayiste met en garde contre la contagion d’un « totalitarisme féministe » qui avance masqué. https://www.lepoint.fr/editos-du-point/sebastien-le-fol/peggy-sastre-une-si-douce-inquisition-20-02-2019-2294715_1913.php
C'est à lire ici:
https://web.archive.org/web/20190223004317/https://pbs.twimg.com/media/DzdixWRX4AAog2P.jpg  et ici:

Un excellent article sur Metoo: https://www.city-journal.org/metoo-movement
Vous noterez l'hypocrisie des féministes quand une des leurs est accusée d'harcèlement sexuel: http://www.slate.fr/story/165956/avita-ronell-nimrod-reitman-metoo-harcelement-sexuel
Un article intéressant sur le harcèlement sexuel qui mets en exergue quelque chose de fondamental, le vrai problème du harcèlement sexuel c'est le pouvoir. Il ne s'agit pas d'un problème de sexisme mais bel et bien un problème de pouvoir. https://promarket.org/every-good-economist-feminist/ (et d'ailleurs, cela s'applique aussi au harcèlement tout court et pas seulement à l'harcèlement sexuel). Un excès de pouvoir conduit les personnes qui l'ont à en profiter. 

Une très bonne critique contre le féminisme: https://necpluribusimpar.net/the-trouble-with-feminism/
Autre critique contre le féminisme: https://aristidebis.blogspot.com/2019/01/liberons-nous-du-feminisme-oui-mais-pas.html
Le problème du féminisme intersectionnelle: https://areomagazine.com/2017/02/15/the-problem-with-intersectional-feminism/
Il est temps d'adopter une politique d'égalité des sexes fondée sur des preuves: http://quillette.com/2018/02/20/time-evidence-based-gender-policy/
Pourquoi la biologie est l'alliée des féministes:
https://www.lepoint.fr/debats/pourquoi-la-biologie-est-l-alliee-des-feministes-03-11-2018-2268244_2.php Une universitaire appelle les défenseurs de la cause des femmes à prendre en compte les différences naturelles entre les sexes.

"Un regard complet sur l'égalité des sexes: l'Institut doctrinaire pour la recherche sur les politiques des femmes": https://malemattersusa.wordpress.com/2012/02/16/the-doctrinaire-institute-for-womens-policy-research/

Inégalité salariale entre sexes

Un des combats qui revient le plus chez les féministes actuellement c'est l'inégalité salariale entre sexes. Déjà, à la base, parler d'inégalité salariale entre hommes et femmes est ridicule car il y a plus de variance au sein des groupes de femmes et des groupes d'hommes qu'entre les hommes et les femmes. Les différences salariales entre les sexes à cause du sexisme sont imaginaires et non réelles.
A noter que cet écart varie d'un secteur à l'autre. Par exemple l'écart salarial entre les sexes dans l'industrie du mannequinat voit les femmes gagner 75% de plus que les hommes: https://www.standard.co.uk/fashion/news/gender-pay-gap-in-modelling-industry-sees-women-earn-75-more-than-men-a3597656.html (et bizarrement, personne ne s'en indigne).

L’inégalité salariale provoqué par le sexisme est un mythe.
Sur l’écart salarial hommes femmes: http://time.com/3222543/5-feminist-myths-that-will-not-die/
http://www.consad.com/content/reports/Gender%20Wage%20Gap%20Final%20Report.pdf
http://www.forbes.com/sites/realspin/2012/04/16/its-time-that-we-end-the-equal-pay-myth/
Je vous poste ici un résumé complet, citant sources, statistiques et raisons générales de pourquoi les économistes dénoncent le gender-wage gap myth http://thenonpolitician.homestead.com/Economics/GenderPayGap.html
deux vidéos intéressantes à regarder: https://www.youtube.com/watch?v=p5LRdW8xw70 et:  http://youtu.be/8EK6Y1X_xa4

Le mythe de l’écart salarial hommes-femmes de plus de 20% “à travail égal”par Cyrille Godonou
http://cyrille.godonou.free.fr/Questions%20sociales/Le%20mythe%20de%20l%20ecart%20salarial%20%C3%A0%20travail%20egal.htm
L'écart de rémunération entre hommes et femmes: https://www.economist.com/international/2017/10/07/the-gender-pay-gap
L'importance de comprendre le paradoxe de Simpson quand on parle de l'inégalité salaire hommes/femmes: https://medium.com/@ordrespontane/the-gender-pay-gap-and-the-yule-simpson-effect-9e69a495cf79

L’inégalité salariale entre les sexes est dû aux enfants: http://www.nber.org/papers/w24219
L’écart de rémunération pour les femmes âgées vient des enfants: https://www.adamsmith.org/blog/economics/there-is-no-such-thing-as-a-gender-pay-gap/
Parfois, les hommes et les femmes veulent des choses différentes: https://www.adamsmith.org/blog/philosophy/sometimes-men-and-women-want-different-things/
There Is No Gender Wage Gap: https://www.youtube.com/watch?v=QcDrE5YvqTs
L’emploi maternel et l’investissements en temps pour les enfants: https://link.springer.com/article/10.1007%2Fs11150-014-9278-1
Il n’y a pas d’écart salariale chez les femmes jeunes (avant qu’elles font des enfants).

Article intéressant sur le marché et les femmes: https://www.adamsmith.org/blog/liberty-justice/markets-like-women-too/
En moyenne, les jeunes femmes gagnent 1.1% * de plus * que les hommes https://www.adamsmith.org/blog/liberty-justice/can-we-stop-talking-about-the-alleged-gender-wage-gap-now/
L’écart salariale commence comme par hasard à partir du moment où les femmes font des des enfants: https://utopiayouarestandinginit.com/2018/01/20/will-botox-subsidies-reduce-the-gender-wage-gap-in-new-zealand/
L’écart salarial entre les hommes et les femmes augmente avec l’âge. L’écart est presque inexistant pour les femmes célibataires.
Il faut pas être grand clerc pour comprendre que la raison ce sont les enfants. 
Il n'y a pas d'inégalité salariale: https://leroidelajunglerevival.wordpress.com/2017/07/10/il-ny-a-pas-dinegalites-salariales/
Cyrille Godonou, statisticinen à l’INSEE a compilé et synthétisé depuis plusieurs années, l’ensemble des travaux sur l’écart salarial entre les hommes et les femmes (pas seulement en tant que salariés mais aussi ceux qui sont à leur propre compte), et livre dans cette vidéo une analyse bien différente de celle que les médias gavés de subventions nous fournissent : http://www.dailymotion.com/video/x20ffy1
Thomas Sowell dans son livre: « Economic Facts and Fallacies » consacre un chapitre à démonter le mythe des discriminations à l’égard des femmes dans les différences salariales entre hommes et femmes: https://minarchiste.wordpress.com/2012/02/29/recommandation-de-lecture-economic-facts-and-fallacies-par-thomas-sowell/

Pas étonnant que les femmes gagnent moins que les hommes quand on sait qu'elles choisissent leurs études en prenant moins en compte le futur salaire que les hommes. Le choix des hommes est bien plus motivé par le fait d'avoir un salaire élevé que chez les femmes. https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0272775716300115 
D'ailleurs, il est intéressant de voir que les chiens mâles gagnent bien plus les concours de chiens que les femelles (et bien sûr c'est pour des raisons tout autre que le sexisme): https://www.reuters.com/article/us-usa-dogshow-gender/glass-ceiling-for-dogs-males-win-westminster-almost-twice-as-often-idUSKBN1FT1FB?utm_source=twitter&utm_medium=Social

Les femmes prennent moins en compte les salaires escomptés que les hommes en faisant des choix éducatifs. https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0272775716300115?_rdoc=1&_fmt=high&_origin=gateway&_docanchor=&md5=b8429449ccfc9c30159a5f9aeaa92ffb&dgcid=raven_sd_via_email
Les hommes sont généralement plus disposés à être compétitifs que les femmes et il existe de plus en plus de preuves que la volonté de rivaliser est un prédicateur des différences individuelles et de genre dans les décisions de carrière et des résultats sur le marché du travail.http://ftp.iza.org/dp10976.pdf
Les emplois à temps partiel sont moins bien payés et moins stables.
L’une des raisons de l’écart salariale c’est que les femmes occupent plus d’emplois à temps partiel que les hommes. Or, ces emplois sont bien moins payés et beaucoup moins stables.
Article intéressant: https://newsroom.iza.org/en/2017/03/17/the-gender-pay-gap-discrimination-or-structural-differences/ Mais je ne ne suis pas du tout d’accord avec la partie « L’écart entre les sexes dans les postes de direction » ce qui explique le fait que les hommes tendent à occuper bien plus des postes de direction c’est surtout dû aux différences biologiques entre hommes et femmes (voir le livre: La domination masculine n’existe pas de Peggy Sastre). Les hommes sont largement majoritaires dans les extrêmes de la société (càd tout en bas de l’échelle sociale: criminels, sdf,…ou tout en haut).
Les arguments en faveur de l’augmentation de la diversité des sexes au sein des conseils d’administration vont de l’égalité des chances à l’amélioration de la performance des entreprises, mais les résultats empiriques sont mitigés et souvent négatifs. La recherche actuelle ne justifie pas les quotas de genre pour des raisons d’efficacité économique. En outre, dans la plupart des pays, le nombre de femmes qualifiées pour siéger au conseil d’administration est limité et il ne ressort pas clairement de la preuve que les quotas conduisent à un plus grand nombre de candidates qualifiées à moyen et long terme. https://wol.iza.org/articles/gender-quotas-on-boards-of-directors
Plus de femmes occupant des postes de direction ne rendent pas les entreprises plus performantes: http://ftp.iza.org/dp8647.pdf
L’un des arguments avancés en faveur des quotas c’est que soi disant cela rendrait les entreprises plus performantes c’est faux
La diversité des genres au sein des conseils d'administration stimule-t-elle vraiment le rendement de l'entreprise? http://knowledge.wharton.upenn.edu/article/will-gender-diversity-boards-really-boost-company-performance/
Article sur les effets de la diversité des sexes des conseils d’administration sur la performance financière des entreprises et les effets du genre et diversité raciale des groupes de travail sur la performance du groupe. (Spoiler il n'y a pas la moindre preuve que la diversité a un effet positif sur la performance). https://spssi.onlinelibrary.wiley.com/doi/abs/10.1111/josi.12163
La version complète se trouve ici https://sci-hub.tw/https://spssi.onlinelibrary.wiley.com/doi/full/10.1111/josi.12163
(Alice H. Eagly, l'auteur de cet article, peut difficilement être soupçonnée de manquer de sympathie à l'égard du féminisme)

Législation sur l'égalité des salaires et l'écart salarial entre hommes et femmes: https://wol.iza.org/articles/equal-pay-legislation-and-the-gender-wage-gap/long
Voici une étude fascinante de l'écart salarial entre les femmes et les femmes chez les conducteurs Uber. Les hommes gagnent 8% de plus. Il n'y aucune preuve de discrimination. Alors pourquoi cette différence? A cause de différents facteurs mineurs: les hommes travaillent à des heures plus lucratives et ils utilisent des itinéraires plus lucratifs; ils travaillent plus longtemps, donc ont plus d'expérience. Et un facteur majeur: les hommes conduisent plus vite. http://freakonomics.com/podcast/what-can-uber-teach-us-about-the-gender-pay-gap/ https://legalinsurrection.com/2018/02/researchers-find-gender-pay-gap-at-uber-but-no-discrimination/
Une étude sur les inégalités salariales hommes femmes dans le cas des travailleurs des exploitants de bus et de trains: https://scholar.harvard.edu/bolotnyy/publications/why-do-women-earn-less-men-evidence-bus-and-train-operators-job-market-paper L'écart de rémunération hebdomadaire est entièrement expliqué par les choix différents des femmes et des hommes en matière de travail.

Les employées de sexe féminin gagnent des salaires inférieurs si leur superviseur est aussi une femme. https://www.degruyter.com/view/j/zfsoz.2018.47.issue-4/zfsoz-2018-0116/zfsoz-2018-0116.xml?format=INT
Les rapports bruts sur les écarts de rémunération entre hommes et femmes rendent les résultats sans signification: https://iea.org.uk/publications/the-gender-pay-gap-reporting-measures/

69% des hommes et 31% des femmes mariées cotisent la moitié ou plus pour le revenu du ménage. La plupart des femmes mariées reçoivent de l'argent des hommes. Les féministes ne se réfèrent pas à cela quand ils parlent de l'écart salarial. Quand ils ont le même niveau éducatif, ils gagnent la même chose.
L’écart salarial Hommes-Femmes est-il facteur de domination masculine ? https://www.contrepoints.org/2016/02/11/207575-lecart-salarial-hommes-femmes-est-il-facteur-de-domination-masculine On oublie que les femmes contrôlent une grande majorité des dépenses.

C’est un non sens économique de parler de discrimination dans une économie de marché, il y en a pas A COMPETENCES EGALES. Une entreprise pratiquant de la discrimination disparaitera au profit d’entreprises ne pratiquant pas la discrimination. les seules facons d’avoir de la discrimination dans une économie de marché c’est soit que les consommateurs soient prêts à payer plus chers pour se fournir auprès d’entreprises qui discriminent soit que la discrimination est imposé par l’état (ou que l’état soutient les entreprises discriminant). C’est la base même de l’économie.
Le meilleur moyen de lutter contre la discrimination s’est par le marché. Si on regarde l’histoire, la plupart des discriminations sont causés par l’État. En israël, pourquoi y a t il eu une amélioration de la situation des arabes israéliens ? C’est grâce au fait qu’Israël s’est libéralisé. Avant israël était très socialiste, beaucoup d’entreprises appartenaient à l’État donc forcément elles engageaient plutôt des juifs. Avec la libéralisation, les entreprises sont devenus privées donc elles engagent leurs employés pour leur compétence. Imaginons que les entreprises discriminent les noirs. Ceux ci coûteront moins chers sur le marché de l’emploi donc d’autres entreprises les engageront et disposeront d’un avantage substantiel sur leurs concurrents qui discriminent. Celles ci auront le choix entre arrêter de discriminer ou faire faillite.
Je trouve cela un peu paradoxale que ceux qui combattent la discrimination sont aussi ceux qui combattent le méchant marché (alors que le marché est le meilleur moyen de lutter contre le discrimination).
Les travaux de Gary Becker sur le sujet (la discrimination) sont très intéressants. La concurrence réduit la discrimination observée sur le marché, car les entrepreneurs ayant une préférence forte pour la discrimination subiront les coûts les plus importants et seront éliminés du marché par les entreprises moins coûteuses (discriminant moins).


Un thread sur le fait que l'augmentation de l'éducation des femmes (et de leurs salaires) conduit à désavantager les hommes pauvres qui ont plus de mal à trouver une partenaire: https://threadreaderapp.com/thread/1080953706550562816.html

"Nos estimations impliquent que l'aversion d'avoir la femme qui gagne plus que le mari explique 29 pour cent de la baisse des taux de mariage au cours des trente dernières années." https://academic.oup.com/qje/article-abstract/130/2/571/2330321

Il y a une différence dans l'usage fait des revenus entre hommes et femmes.
Contrairement aux femmes, les hommes transforment encore plus de revenus et de statut social en un plus grand succès reproductif dans les pays industrialisés. http://www.oxfordhandbooks.com/view/10.1093/oxfordhb/9780190299323.001.0001/oxfordhb-9780190299323-e-29
En outre, les hommes des pays industrialisés convertissent encore plus de revenus et de statut en un plus grand nombre de partenaires sexuels et d'actes sexuels. https://www.cambridge.org/core/journals/behavioral-and-brain-sciences/article/cultural-and-reproductive-success-in-industrial-societies-testing-the-relationship-at-the-proximate-and-ultimate-levels/F4BC3086E2AF8ED56FE0AB88E173E97F

Beaucoup de mères de jeunes enfants préfèrent ne pas travailler à plein temps: https://threadreaderapp.com/thread/1094599504756654080.html?refreshed=yes
Selon ce rapport PEW, 53% des mamans mariées disent "je préfère ne pas travailler à temps plein."
http://www.pewresearch.org/fact-tank/2013/08/19/mothers-and-work-whats-ideal/
Dans ces conditions, il est impossible d'avoir une égalité salariale entre hommes et femmes. Les femmes elles mêmes accordent bien moins d'importance à leur carrière lorsqu'elles deviennent mères.

Que veulent les femmes en termes de carrière lorsqu'elles deviennent mères ? https://web.archive.org/web/20190523144358/https://threadreaderapp.com/thread/1131306971804704769.html?refreshed=yes


Une étude a constaté que, pour les postes de haut niveau dans le secteur public, les femmes et les candidats minoritaires étaient * plus * susceptibles d'être embauchés lorsque des renseignements d'identification étaient disponibles que lorsqu'ils étaient cachés. https://pmc.gov.au/sites/default/files/publications/BETA-report-going-blind-to-see-more%20clearly.pdf
Orchestrer de fausses croyances concernant la discrimination sexuelle. https://medium.com/@jsmp/orchestrating-false-beliefs-about-gender-discrimination-a25a48e1d02

(et voici le thread sur l'étude: https://threadreaderapp.com/thread/1097361742647123968.html?refreshed=1550744553 )
Une "étude" (qui en vérité n'existe pas) sur la discrimination sexuelle a été reprise par beaucoup de médias. Alors que deux secondes de recherche, aurait suffit pour se rendre compte que l'étude n'existe pas réellement. En plus, les résultats sont tellement invraisemblables que l'on se demande comment des gens ont pu tomber dans le panneau. 
Une autre chose intéressante c'est qu'il montre que les études "sérieuses" sur le sujet sensés prouvé une discrimination contre les femmes montrent en vérité rien du tout.. Le fait de cacher le sexe a légèrement augmenté le nombre d'hommes. Cependant, cela n'a probablement aucun effet.

Les différences biologiques entre hommes et femmes

Aujourd’hui on est arrivé à la dernière génération de féministes qui suit les théories de Michel Foucault selon lesquels la nature elle-même est une «construction sociale» conçue par les hommes pour opprimer les femmes. C’est bien sûr totalement stupide.
http://nymag.com/daily/intelligencer/2018/01/sullivan-metoo-must-choose-between-reality-and-ideology.html
Les hommes et les femmes n'appartiennent pas à des planètes différentes, mais en moyenne montrent de grandes différences dans les intérêts et les préférences, les dissemblances qui ne peuvent pas être réduites à l'influence culturelle, qui est nié par le réductionnisme sociologique du féminisme corporatif. https://feminismocientific.wixsite.com/misitio/biological-sex-differences

Thread sur les différences hommes/femmes: https://threadreaderapp.com/thread/1062662607285379072.html
Article intéressant sur le retour du négationnisme de l'évolution(autrefois religieux, il se développe aujourd'hui à gauche): https://threadreaderapp.com/thread/1093773362546073600.html?refreshed=yes Il est ridicule de croire que l'évolution a juste façonné le corps mais pas l'esprit.

Non, le postmodernisme n'est pas mort (et autres idées fausses): https://areomagazine.com/2018/02/07/no-postmodernism-is-not-dead-and-other-misconceptions/ Un excellent article sur le postmodernisme et sur son influence sur le féminisme.
La science dit que les hommes et les femmes sont différents mais les féministes n'écoutent pas: https://www.thetimes.co.uk/edition/comment/science-says-men-and-women-are-different-but-feminists-wont-listen-mw8r8qvhj
Les féministes considèrent que les différences entre les hommes et les femmes sont sociales et pas biologiques.
En contradiction avec les études scientifiques qui prouvent une cause biologique au moins partielle.
Cet obscurantisme égalitariste est une plaie extraordinaire.
Il n’est pas seulement voué à un échec cuisant (on ne peut pas aller contre la nature).
Il est également imposé via des injonctions menaçantes par des idéologues qui n’hésitent pas à attaquer violemment leurs opposants.
Exemple fameux : Damore, cet employé de Google viré de cette entreprise pour avoir évoqué la réalité des différences biologiques dans une discussion interne après un atelier « diversité ».
Un excellent article sur cette affaire : https://www.slate.fr/story/149598/personne-ecrit-de-manifeste-anti-diversite-google  
Le problème de cet égalitarisme forcené, c’est qu’il s’est érigé en véritable religion.
Et cela notamment sous la pression d’obscurantistes égalitaristes qui n’acceptent pas que leur dogme soit remis en cause.
Les hommes et les femmes sont différents dans quasiment tous les domaines. N’en déplaise aux obscurantistes égalitaristes, ces différences ne sont pas uniquement sociales et culturelles. Certaines de ces différences sont même très majoritairement biologiques !
Plutôt que de vouloir forcer le réel à se conformer à leur idéologie, les féministes feraient mieux d’ouvrir quelques bouquins scientifiques. Elles comprendraient alors que leur vision du monde est une impasse.
Les hommes et les femmes sont très différents en moyenne.
Mieux, les récentes découvertes scientifiques semblent démontrer qu’ils sont complémentaires !

Quelques preuves que contrairement à ce qu’avancent ces féministes, la nature n’est pas une construction sociale.Oui il existe bel et bien des différences biologiques entre les hommes et les femmes.
Exemple d’étude prouvant les différences entre hommes et femmes (étude portant sur le rôle que joue la situation économique dans l’attirance d’une femme envers un homme. Cela joue un bien plus grand rôle que pour les hommes) http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S109051381730315X
Différences entre les sexes dans l’attirance sexuel et le jugement moral: http://journals.sagepub.com/doi/abs/10.1177/0033294118756891?journalCode=prxa
Les androgènes prénatales et les différences psychologique entre sexe: : https://www.biorxiv.org/content/early/2018/01/24/253310
C’est absurde de nier qu’il y a des facteurs biologiques qui n’ont rien à voir avec le sexisme dans la société qui expliquent les différences de comportements entre les hommes et les femmes. D’abord, d’un point de vue théorie, cette hypothèse est complètement invraisemblable. La théorie de l’évolution prévoit que, en raison de la sélection sexuelle, des différences psychologiques/comportementales entre les sexes vont apparaître dans la plupart des circonstances. De fait, depuis que Darwin a formulé cette hypothèse il y a environ un siècle et demi, des milliers d’études ont confirmé que c’était le cas chez presque toutes les espèces animales sexuées. http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0960982210015198 C’est notamment le cas des espèces les plus proches de nous en termes évolutionnaires, chez lesquelles des différences importantes ont été observées entre les mâles et les femelles. Par exemple, les féministes prétendent souvent que les garçons préfèrent jouer avec des camions et les filles avec des poupées uniquement à cause du conditionnement social. Mais pourtant plusieurs études ont observé le même phénomène chez les singes. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/18452921
Les jeunes chimpanzés femelles jouent différemment que les jeunes chimpanzés mâles: https://news.nationalgeographic.com/news/2010/09/101220-chimpanzees-play-nature-nurture-science-animals-evolution/
Est-on censé en conclure que le patriarcat est si puissant qu’il exerce son influence pernicieuse jusque chez les singes rhésus ?
Différences entre les sexes dans les préférences de jouets des enfants: revue systématique, méta régression et méta-analyse: https://onlinelibrary.wiley.com/doi/abs/10.1002/icd.2064 (Le fait qu'il y ait des causes biologiques dans le choix des jouets chez les enfants est incontestable). 

Les différences génétiques entre hommes et femmes sont encore plus importantes que l’on pensait: http://amp.weforum.org/agenda/2017/11/throughout-our-bodies-thousands-of-genes-act-differently-in-men-and-women
Les femmes plus résistantes que les hommes grâce à des différences physiologiques, selon une étude: http://www.20minutes.fr/sante/2204507-20180118-femmes-plus-resistantes-hommes-grace-differences-physiologiques-selon-etude
https://www.breizh-info.com/2018/02/02/88153/differences-cerveaux-masculins-feminins-nourrissons
Pourtant, malgré toutes les preuves,  les féministes nient toute différences entre hommes et femmes

Compte tenu de la théorie de l’évolution, du poids avéré de la sélection sexuelle dans l’ensemble du règne animal, des différences psychologiques/comportementales entre les sexes qui ont été observées chez nos plus proches cousins, il serait complètement ahurissant s’il n’y avait pas aussi des différences psychologiques hommes/femmes chez les êtres humains qui ne sont pas dues à des facteurs culturels. De fait, il existe aussi des centaines d’études qui ont démontré l’existence de la sélection sexuelle et son importance chez les êtres humains, ce qui explique notamment l’important dimorphisme sexuel au sein de notre espèce. http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S2352250X1500189X Mais il ne fait aucun doute que cela explique aussi *en partie* les innombrables différences psychologiques entre hommes et femmes, qui sont elles aussi bien établies, notamment en termes de personnalité. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3149680/
Le fait qu’il existe des différences psychologiques entre hommes et femmes et qu’elles ne peuvent pas être expliquées par des facteurs uniquement culturels est maintenant indiscutable. Seuls quelques idéologues comme Cordelia Fine cherchent encore à entretenir le doute sur ce sujet, mais même elle ne nie pas l’existence de facteurs non-culturels quand on la pousse dans ces retranchements. D’autre part, Fine est complètement incompétente et commet des erreurs grossières, parce qu’à l’évidence elle méconnait certaines notions élémentaires de la théorie de l’évolution. https://yeyoscorner.wordpress.com/2017/09/27/why-sexual-selection-matters-and-why-cordelia-fine-is-wrong/
Voir aussi cet article sur l’un des nombreux sophismes qu’on trouve dans le dernier livre de Fine. https://necpluribusimpar.net/cordelia-fine-differences-promiscuity-men-women/
Ce livre illustre à quel le constructivisme social est de la connerie. Ce livre montre bien que les différences de comportements entre hommes et femmes sont biologiques


Le patriarcat n'est pas qu'une construction sociale : on le retrouve chez la plupart de nos cousins primates. Le premier pas pour réduire les inégalités entre les sexes est d'en comprendre les causes profondes. https://www.lepoint.fr/debats/pourquoi-les-hommes-sont-des-primates-comme-les-autres-10-02-2019-2292417_2.php
La psychologie des différences sexuelles: cinq idées révélatrices de nos cousins primates: https://digest.bps.org.uk/2017/10/03/the-psychology-of-sex-differences-5-revealing-insights-from-our-primate-cousins/
Même chez les adolescents, il existe un écart entre les sexes dans l'utilisation du temps: http://www.pewresearch.org/fact-tank/2019/02/20/the-way-u-s-teens-spend-their-time-is-changing-but-differences-between-boys-and-girls-persist/

Les cerveaux des hommes et des femmes sont très différents !
Une étude réalisée en 2013 (par une équipe menée par une femme) a découvert qu’il existait des « différences saisissantes » dans les branchements des cerveaux féminins et masculins. https://www.pennmedicine.org/news/news-releases/2013/december/brain-connectivity-study-revea
L’équipe de chercheurs a découvert, grâce à près de 100 radiographies de cerveaux masculins et féminins, une grande connexion neuronale entre arrière et avant du cerveau masculin.
Côté féminin, les connexions sont plus importantes entre l’hémisphère droit et gauche.
La leçon tirée par les chercheurs est limpide : les hommes ont des cerveaux « structurés pour faciliter la connexion entre la perception et l’action coordonnée » tandis que les femmes bénéficieraient d’une communication améliorée entre l’analyse et l’intuition.
Ces travaux « nous montrent une différence et une complémentarité saisissantes dans l’architecture du cerveau humain qui nous aide à fournir une base [...] expliquant pourquoi les hommes excellent à certaines tâches et les femmes à d’autres » déclarait la meneuse de l'équipe.

En février 2014, une énorme méta-analyse de 126 études scientifiques établissait de manière claire qu’il existait de très nombreuses différences entre les cerveaux masculins et féminins. https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0149763413003011 Cette méta-analyse démontrait notamment que les hommes ont en moyenne un cerveau plus gros que celui des femmes.

Stuart Ritchie et al. décrivent les différences sexuelles dans le cerveau à partir d'un grand échantillon. Une chose qu'ils montrent, c'est que les volumes de cerveau masculin sont plus variables que les volumes de cerveau féminin. (Et il semblerait que la différence de variance n'est pas seulement due au fait que les hommes ont des cerveaux plus grands) https://academic.oup.com/cercor/article/28/8/2959/4996558
Un article sur cette étude: https://quillette.com/2018/05/24/cant-woman-like-man/
Une nouvelle étude sur 2838 cerveaux adultes montre des différences sexuelles spécifiques dans le volume de la matière grise. https://www.nature.com/articles/s41598-018-38239-2

Un excellent livre « The Consuming Instinct: What Juicy Burgers, Ferraris, Pornography, and Gift Giving Reveal about Human Nature” de Gad Saad. Ce livre montre que les comportements de consommation des humains tirent leurs racines des impacts qu’a eut la sélection naturelle sur l’évolution de notre espèce. https://minarchiste.wordpress.com/2011/11/29/recommandation-de-lecture-the-consumer-instinct-par-gad-saad/
Un document important pour comprendre l'évolution des différences sexuelles:
http://roberttrivers.com/Robert_Trivers/Publications_files/Trivers%201972.pdf
L'investissement parental et la sélection sexuelle: la théorie générale pour l'évolution des différences sexuelles chez toutes les espèces

Des féministes relayées par des médias grands publics ont affirmé que la différence de taille entre hommes et femmes serait le produit d’une construction sociale. Or, c’est une thèse est totalement ridicule.Thread sur le sujet: https://threadreaderapp.com/thread/939877583986003968.html
Articles sur le sujet: http://www.slate.fr/story/155300/patriarcat-steak-existe-pas
Et: https://www.bellica.fr/femmes-petites-hommes-ont-privees-de-nourriture-fake-news Ainsi que: http://www.lefigaro.fr/vox/societe/2017/12/22/31003-20171222ARTFIG00220-dimorphisme-sexuel-un-complot-phallocrato-carniste.php
Les féministes inventent des inégalités, inventent des injustices tout cela pour justifier leur lutte contre le patriarcat et toucher des subventions. Le pire s’est que les médias relaient leurs conneries. C’est cela le plus grave.

Les lésions  cérébrales causent plus de dégâts chez les joueuses de football féminines que chez les hommes: https://www.scientificamerican.com/article/soccer-headers-cause-more-brain-damage-in-female-players/ (Encore une preuve de l'existence d'une différence biologique entre hommes et femmes)
En analysant l'activité du cerveau de quelqu'un on peut deviner le sexe de la personne: https://www.nature.com/articles/s41598-018-21495-7

Le sexe biologique détermine l'évolution tumorale pour tous les types de cancer. Qu'une personne soit génétiquement masculine ou féminine peut influencer les types de mutations cancérigènes dont elle est atteinte. https://www.nature.com/articles/d41586-019-00562-7

L'une  des études les plus énormes (320 128 personnes) jamais menées sur les différences psychologiques hommes / femmes https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0191886918301521?_rdoc=1&_fmt=high&_origin=gateway&_docanchor=&md5=b8429449ccfc9c30159a5f9aeaa92ffb

Les féministes prétendent aussi que la beauté est une construction sociale. Or c'est faux. La recherche scientifique montre le contraire. 11 méta-analyses montrent que, à travers les cultures, les gens ont tendance à s'entendre sur qui est attirant et qui n'est pas, et que les gens attirants sont jugés plus positivement et mieux traités. http://jonathanstray.com/papers/Langlois.pdf


Les hommes sont-ils plus agressifs parce que la société récompense l'agression masculine? Non, probablement pas. «Les mâles, semble-t-il, sont plus agressifs * malgré * la culture, pas à cause de cela.»
Pourquoi les hommes sont plus violents que les femmes: https://www.lepoint.fr/debats/pourquoi-les-hommes-sont-plus-violents-que-les-femmes-10-12-2018-2278125_2.php
La testostérone joue un rôle dans l'agressivité. Les niveaux de testostérone sont plus élevés chez les individus les plus agressifs: https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3693622/
Une étude récente montre une grande différence de sexe dans l'agression physique dans 63 pays, mais la différence de sexe est plus grande dans les pays qui ont une plus grande égalité de sexe. Cette étude contredit totalement la théorie des rôles sociaux. https://onlinelibrary.wiley.com/doi/epdf/10.1002/ab.21799

Beaucoup de différences sexuelles sont faibles en moyenne mais grandes aux extrémités: https://pbs.twimg.com/media/Dj_NqLbUUAAbnee.jpg (Dans
The Blank Slate: The Modern Denial of Human Nature de Steven Pinker)
Un article qui explique bien cela: https://www.lepoint.fr/debats/pourquoi-la-science-n-est-pas-a-l-abri-de-la-censure-20-10-2018-2264440_2.php
Il s'agit de « l'hypothèse de la plus grande variabilité masculine » (HPGVM).
Un thread sur l'hypothèse de la plus grande variabilité masculine: https://threadreaderapp.com/thread/1038612168663396352.html
Les hommes montrent une plus grande variabilité dans un large spectre de traits morphologiques, sociaux et cognitifs et dans les résultats de vie que les femmes, ce qui les rend plus susceptibles de se terminer dans les extrêmes supérieurs et inférieurs. http://evostudies.org/wp-content/uploads/2019/01/Geher-et-al_Vol8Iss1.pdf

La tentative d'éradiquer les différences sexuelles est un équivalent moderne de forcer la main gauche à écrire avec leurs mains de droite. Pourquoi ne pas simplement laisser les gens être eux-mêmes? https://pbs.twimg.com/media/DuMJo65V4AAT-mD.jpg
Extrait de ce livre: https://www.amazon.com/Ape-that-Understood-Universe-Culture/dp/1108425046/

"La théorie du cerveau masculin extrême de l'autisme vient d'être confirmée-mais cela ne signifie pas ce que vous pensez " https://www.independent.co.uk/voices/autism-extreme-male-brain-theory-research-study-masculine-traits-a8631171.html
Voici l'étude: https://www.pnas.org/content/115/48/12152
Cette étude a non seulement des implications pour l'autisme mais cela prouve aussi la théorie des différences de sexe Empathie – Systématisation. (A savoir, que les hommes sont en général plus fort au niveau de la systématisation et moins fort au niveau de l'empathie que les femmes). 
La testostérone fœtale prédit E-S http://docs.autismresearchcentre.com/papers/2006_Auyeung_fT&SQ.pdf
Et E-S prédit carrière Stem: http://mrgregoryonline.com/Studies/Billington.pdf (les deux sont en fait de meilleurs prédicteurs que le sexe).

Intéressant: les mâles exposés à de faibles niveaux de testostérone – ou à très * élevé * niveaux de testostérone – sont plus susceptibles de développer une orientation sexuelle de même sexe. Ce modèle a été trouvé chez les souris et les hommes. https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0018506X1830312X


"Au lieu d'élargir notre compréhension de l'expression de genre, et de permettre une liberté et une variété maximales dans les deux sexes, le concept d' «identité de genre» le réduit en réalité, de façon plus traditionnelle et même régressive."
"l'idéologie transgenre contemporaine n'est pas un complément aux droits des homosexuels; d'une certaine façon, il est en opposition active à ces droits."
Cet article est intéressant sur l'idéologie du genre car il montre bien la tension entre certaines féministes et les militants transgenres.

"Ces modèles révèlent une différence de sexe clé dans la sélection sexuelle: bien que les femelles puissent rivaliser pour le nombre de compagnons, elles semblent concurrencer davantage pour l'accès à des compagnons de haute qualité qui fournissent des avantages directs et indirects (génétiques)."
https://academic.oup.com/beheco/article/22/6/1131/219063
"La force nominale d'un corps masculin représente 70% de la variance de l'attirance. Aucune des femmes n'a produit une préférence pour les hommes plus faibles... dans les deux échantillons, les hommes les plus forts étaient les plus attrayants, les hommes les plus faibles étaient les moins attrayants"
https://royalsocietypublishing.org/doi/pdf/10.1098/rspb.2017.1819
Une autre étude qui conforme que les femmes trouvent plus attirants les hommes les plus forts: https://psyarxiv.com/jkbwv/
L'effet des traits non physiques sur la perception de l'attractivité physique:
https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S1090513804000066 Les facteurs non physiques influencent davantage les femmes que les hommes. 

Le corps humain féminin bloque le sperme faible, selon des scientifiques: https://www.theguardian.com/science/2019/feb/13/female-human-body-blocks-weak-sperm-scientists-find?CMP=fb_gu

Le paradoxe norvégien


En 2001, une étude a démontré que, plus les jeunes femmes sont issues d’un milieu aisé, moins elles choisissent des filières d’études liées aux sciences, aux technologies, à l’ingénierie ou aux mathématiques (les STIM). https://link.springer.com/article/10.1023/A:1012716828901
Plus le niveau social augmente, plus la liberté de choix des études est logiquement élevée. Or, on note l’effondrement de l’intérêt pour les STIM chez les femmes et l’augmentation de leur intérêt pour les sciences sociales (SEH).
Les femmes ayant la liberté de choisir leur occupation favoriseraient donc le social plutôt que la technique. L’exemple de la Norvège est à ce titre frappant. En 2008, le pays nordique était désigné comme celui qui respectait le plus l’égalité "des genres"...
Or, les observateurs ont remarqué que, malgré leur totale liberté de choix, peu de femmes choisissaient d’étudier dans l’ingénierie par exemple. Ce « paradoxe norvégien » a motivé la réalisation d’une émission sur le sujet. http://www.atlantico.fr/decryptage/egalite-hommes-femmes-film-norvegien-qui-fait-voler-en-eclat-40-annees-certitudes-arthur-vivien-520300.html
Plus un pays est égalitaire, moins les femmes s'orientent vers des études scientifiques: http://www.slate.fr/story/157888/egalite-femmes-hommes-orientation-etudes-scientifiques-stem-pays-inegalitaires-egalitaires
Une étude scientifique a constaté que les différences entre les sexes dans les préférences étaient * plus grandes *, pas plus petites, dans les pays plus économiquement développés et les pays où l'égalité des sexes est plus élevée. Un autre coup à la narration féministe standard sur les différences entre les sexes. http://science.sciencemag.org/content/362/6412/eaas9899
C'est simple plus de sécurité économique cela veut dire une plus grande portée pour exprimer les préférences personnelles et donc plus grandes différences de sexe dans les choix éducatifs et professionnels. http://journals.sagepub.com/doi/abs/10.1177/0956797617741719
Nouvelle grosse confirmation du "paradoxe norvégien" : le dimorphisme sexuel de personnalité n'est pas à lire comme un signe de discriminations systémiques qui rampent mais, au contraire, de politiques égalitaires qui marchent: https://www.researchgate.net/publication/326606965_Gender_equality_and_sex_differences_in_personality_evidence_from_a_large_multi-national_sample
Dans les pays où l'égalité des sexes est élevée, les femmes sont moins susceptibles d'obtenir des diplômes en STEM. https://www.weforum.org/agenda/2018/02/does-gender-equality-result-in-fewer-female-stem-grads
Il est important de noter que le paradoxe norvégien ne concerne pas seulement la Norvège. 
https://www.thejournal.ie/g-3848156-Feb2018/
Et: https://www.atlantico.fr/decryptage/3537847/etude-internationale-montre-que-les-pays-ou-l-egalite-femmes-hommes-est-respectee-sont-ceux-ou-plus-grandes-differences-comportementales-entre-les-sexes-peggy-sastre
Les différences de préférences entre les sexes sont positivement liées au développement économique et à l'égalité des sexes. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/30337384
Une étude fascinante sur les différences entre les sexes dans les préférences dans le monde. Les différences entre les hommes et les femmes sont * plus grandes * dans les pays plus égaux en sexes. 80 000 personnes interrogées sur des échantillons représentatifs dans 76 pays. https://www.crctr224.de/en/research-output/discussion-papers/discussion-paper-archive/2019/realtionship-of-gender-differences-in-preferences-to-economic-development-and-gender-equality-armin-falk-johannes-hermle
Pourquoi ni les quotas ni la parité ne sont de bons instruments pour promouvoir l'égalité des sexes. http://www.lefigaro.fr/vox/societe/2018/09/21/31003-20180921ARTFIG00259-feminisation-du-cinema-sortons-de-l-ideologie-paritaire.php
Les femmes des pays économiquement les plus développés et les plus urbanisés ont montré des préférences plus fortes pour des visages plus masculins:
https://dspace.stir.ac.uk/handle/1893/28677#.XGQwZ1xKjIV


La plus grande expérience sur la menace de stéréotype dans les écoles secondaires jamais mené (N = 2064) ne montre aucun effet des stéréotypes de genre sur la performance mathématique: https://www.tandfonline.com/doi/full/10.1080/23743603.2018.1559647
L'une des études les plus citées par les féministes qui prouverait que les stéréotypes influencent les performances intellectuelles des femmes dans le domaine mathématique a échoué à être répliqué. 
La polémique STEM, avec notamment le paradoxe norvégien, qui se résume par la banalité suivante : quand les besoins de base sont remplis, les choix de carrière des hommes/femmes sont nettement plus distincts que lorsque ces besoins ne sont pas satisfaits. https://www.lepoint.fr/debats/pourquoi-les-femmes-boudent-les-mathematiques-07-10-2018-2260994_2.php
Préjugé sexiste dans la science ou revendications biaisées de préjugés sexistes ? https://www.psychologytoday.com/intl/blog/rabble-rouser/201707/gender-bias-in-science-or-biased-claims-gender-bias 
Le problème des études qui prouvent la menace du stéréotype c'est qu'elles sont biaisées (et méthodologiquement très fragiles). Cette méta-analyse datant de 2015 sur la menace de stéréotype conclut qu'il y a un biais de publication sur le sujet. Et que ce biais peut fausser la littérature sur le sujet. Raison pour laquelle il faut de nouvelles études: https://jeltewichertsdotnet.files.wordpress.com/2015/12/florewicherts2015.pdf (les nouvelles études faites depuis lors semblent montrer que la menace de stéréotype n'existe pas).

Contrairement à la croyance populaire, les enseignants tendent à voir leurs étudiantes comme supérieures en mathématiques-même lorsque les tests d’aptitude cognitive montrent que les garçons font mieux: https://journals.sagepub.com/doi/abs/10.3102/0002831210372249

Certaines féministes prétendent que les écoles non mixtes permettraient aux filles d'avoir de meilleurs performances scolaires parce que là bas, elles ne seraient pas victimes de sexisme. Pourtant, les études faites sur le sujet montre que la non-mixité n'a aucun ou dans le meilleur des cas qu'un très faible effet sur leurs performances scolaires. https://www.apa.org/pubs/journals/releases/bul-a0035740.pdf
Cette étude, qui exploite l'assignation aléatoire à des écoles unisexuelles vs écoles mixtes à Séoul, n'a trouvé aucun effet d'assister à une école de sexe unique sur les résultats ou l'intérêt dans STEM pour les filles. Cependant, il a trouvé des preuves de cela pour les garçons, quoique relativement faible. https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S0272775717306118

Il n'existe aucune preuve de discrimination à l'égard des femmes au niveau des carrières universitaires scientifiques: 
https://theconversation.com/women-preferred-for-stem-professorships-as-long-as-theyre-equal-to-or-better-than-male-candidates-49411 (Cet article est magnifique. Les auteurs exposent d'abord les résultats de leur étude qui montrent qu'il n'y a aucune discrimination contre les femmes. Puis, après, ils font tout pour minimiser leurs résultats ("cela ne veut pas dire qu'il y a pas de sexisme"). Cela prouve bien leurs biais: ils veulent prouver qu'il y a du sexisme mais les résultats de leur étude prouve l'inverse. Alors ils minimisent leurs résultats). Voici l'étude: https://www.pnas.org/content/112/17/5360.abstract
Autre étude: https://journals.sagepub.com/doi/abs/10.1177/1529100614541236?journalCode=psia
Une étude faite en France sur le sujet: http://science.sciencemag.org/content/353/6298/474
Il n'y a aucune preuve de discrimination contre les femmes.
Un quota d'embauche dans les universités françaises a échoué, réduisant l'embauche de femmes de 38% dans les comités affectés. «Vous imposez des tâches administratives coûteuses sans aucun avantage évident», dit Deschamps. "Ce serait une très bonne idée de les arrêter." https://www.nature.com/articles/d41586-019-00504-3

L'idée que les femmes et les «minorités sous-représentées» subissent une discrimination dans le STEM est manifestement fausse.https://www.city-journal.org/html/how-identity-politics-harming-sciences-15826.html

Au niveau des subventions accordés aux chercheurs, il n'existe pas la moindre preuve de discrimination fondée sur la race ou le sexe (donc si elle existe, elle doit être de taille tellement négligeable que l'on puisse pas la mesure statistiquement): https://www.nature.com/articles/s41562-018-0517-y
«Nous trouvons peu ou pas de partialité raciale ou de genre dans les évaluations initiales de la R01 [NIH], et constatons en outre que tout parti pris qui aurait pu être présent doit être de taille négligeable. Cette conclusion était robuste pour un large éventail de spécifications de modèle statistique.

Les hommes et les choses, les femmes et les gens: une méta-analyse des différences d’intérêts entre les sexes. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/19883140
Cette étude que les intérêts peuvent jouer un rôle critique dans les choix professionnels sexospécifiques et la disparité entre les sexes dans les domaines des STEM. 

Pourquoi les femmes ne codent pas: https://quillette.com/2018/06/19/why-women-dont-code/
Le mémo de Damore sur la sous représentation des femmes chez Google: https://web.archive.org/web/20170809220001/https://diversitymemo-static.s3-us-west-2.amazonaws.com/Googles-Ideological-Echo-Chamber.pdf


La masculinité toxique

Pour comprendre pourquoi le concept de «masculinité toxique» est pernicieux et non un correctif utile à la malveillance masculine, en raison du fait que ce concept se base sur des prémisses erronés: https://www.city-journal.org/toxic-masculinity

La masculinité toxique? Aux USA, une bonne partie des garçons sont élevés par des mères célibataires. (La plupart des familles monoparentales sont des familles où il y a la mère et pas le père). De plus, 78% des enseignants sont des femmes. Résultat, un nombre important des garçons ont 100% d'influence féminine à la maison et près de 80% d'influence féminine à l'école. Ce manque de masculinité est un réel problème. Aux USA, 63% des suicides de jeunes proviennent de foyers sans père (US Dept. Of Health/Census). 90% des enfants sans abri et en fugue proviennent de foyers sans père (US D.H.H.S., Bureau of the Census). 85% de tous les enfants qui présentent des troubles comportementales proviennent de foyers sans père (Center for Disease Control). 71% de tous les décrocheurs du secondaire proviennent de foyers sans père (National Principals Association Report). https://www.liveabout.com/fatherless-children-in-america-statistics-1270392
Les effets des parents célibataires sur les garçons: https://living.thebump.com/effects-single-parents-boys-9811.html

Y aurait-il une féminité toxique, au même titre que la masculinité toxique ?

Les femmes étaient plus susceptibles que les hommes de «jeter la première pierre», infligant une punition coûteuse aux femmes débauchées. https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S1090513818303064
Les femmes parviennent à marquer des points nonchalamment sur leurs concurrents de même sexe par le biais de potins en la déguisant comme une préoccupation sérieuse pour leurs cibles, même à eux-mêmes.
Les féministes passent à côté de cet fait: les femmes peuvent être très méchantes les unes envers les autres(en raison de la compétition intrasexuelle féminine). Cette logique de la masculinité toxique avec d'un côté les hommes les méchants et de l'autre côté les femmes les victimes est démenti par la science.
Les travaux de Nisbett et Cohen montrent qu'il y a une plus grande sévérité du contrôle social dans les communautés pastorales, notamment en matière de répression de la sexualité féminine exercée entre femmes. Cette étude confirme ces travaux: https://www.bgse.uni-bonn.de/en/job-market/job-market-candidates/10-08-jmp-abecker.pdf Un plus grand absentéisme masculin amène plus de contraintes à la sexualité des femmes.
Contrairement au récit populaire, mais en accord avec les prédictions évolutionnaires, les adolescentes sont beaucoup plus susceptibles que les garçons de penser que les jupes courtes et les décolletés révélateurs devraient être interdits dans les écoles. https://web.archive.org/web/20190208104217/https://pbs.twimg.com/media/DyuT5S3WwAA2Fx6.jpg

Ne jamais oublier la complexité des causes multiples. https://www.lepoint.fr/debats/gardez-vous-bien-des-causes-premieres-23-12-2018-2281577_2.php (Cet article donne l'exemple des violences conjugales). Bon nombre de choses vues par les féministes comme étant le signe de la masculinité toxique (par exemple les violences contre les femmes) sont en vérité causé par une multitude de causes n'ayant rien à voir avec le patriarcat (drogues, alcool, maladie mentale,...). C'est beaucoup plus complexe que simplement dire "c'est parce que les hommes sont méchants".

Un thread qui démonte le concept “HIMpathy”. Non seulement ce concept est faux mais en plus, il existe de nombreux preuves de l'inverse (on accorde beaucoup plus d'importance à la souffrance des femmes): https://threadreaderapp.com/thread/1095403852214472706.html (attention, ce n'est pas parce que la justice punit plus sévèrement les hommes (en particulier quand les femmes sont des victimes) que cela signifie qu'il s'agit d'une discrimination. Il se peut très que cette différence soit justifié (c'est ce que je pense. Je doute fortement que la justice ait un biais anti hommes)).
Même si l'objet ce thread n'est pas la masculinité toxique, il participe à prouver la fausseté de ce concept.
Un autre thread sur le concept "HIMpathy": https://tttthreads.com/thread/1114113697545367552.html

Un thread intéressant sur les mutilations des parties génitales: https://threadreaderapp.com/thread/1093283592434790401.html Les sociétés qui pratiquent les mutilations des parties génitales féminines pratiquent aussi le plus souvent des mutilations les parties génitales masculines pour les mêmes raisons. Ce thread montre bien que vouloir différencier les mutilations des parties génitales selon le sexe (en disant que les mutilations des parties génitales féminines est moins grave), c'est une grave erreur.
Un autre thread sur les mutilations des parties génitales: https://threadreaderapp.com/thread/1080961739276062720.html

La culture du viol sur le campus qui n'a jamais existé: https://www.mindingthecampus.org/2019/02/11/the-campus-rape-culture-that-never-was/